L’amour ne m’a pas rendu aveugle

L’amour ne m’a pas rendu aveugle

En couple, celui qui n’a que quatre sens est-il dispensé d’un cinquième de la désormais célèbre charge mentale ?

Romain Villet est un homme (donc dominant) aveugle (donc dominé). Pianiste, écrivain et beau-parleur, il est très en vue. Comme tout le monde (dominants et dominés), il cherche la personne à qui dire «t’as de bons yeux tu sais !».
Quand il le trouve, l’amour le rend moins aveugle que lucide. Soudain tout s’éclaire : la différence entre les genres, les dominants et les dominés, les femmes et les hommes, les labradors et les épouses et, comme par miracle, il est ébloui par toutes les oppositions dont le dépassement rend plus fort. Plein d’humour et de chansons interprétées sur scène à la voix et au piano, l’amour ne m’a pas rendu aveugle est un seul en scène qui porte un regard amusé, tendre et profond sur le couple au XXIe siècle.

Réalisation du teaser : (Otto)Karl d’après une captation du 8 juillet 2018.